Quelles sont les montagnes du Trapèze des Mascareignes ?

Quelles sont les montagnes du Trapèze des Mascareignes ?

Certes, les îles du Sud Ouest de l’Océan Indien sont très connues – et à juste titre – pour leurs sublimes plages de rêve… un véritable appel au farniente ! Cependant, les Mascareignes offrent aussi un véritable paradis aux amoureux de randonnée.
Ainsi, plusieurs îles proposent des sentiers de randonnée montagneux, aux premiers rangs desquelles La Réunion et Madagascar.

La Réunion, une destination de choix pour la montagne

L’île de La Réunion est une île volcanique. Au cours des trois millions d’années qui ont façonné ses reliefs, La Réunion est devenue une île escarpée. Le volcan qui lui a donné naissance, le Piton des Neiges, trône désormais en son centre.

Vue du Piton des Neiges depuis le Volcan de l'île de La Réunion

Cependant, les flancs du Piton des Neiges se sont effondrés pour laisser la place à quatre cirques tout autour de ce sommet, le plus haut sommet du Trapèze des Mascareignes.

Aujourd’hui, trois de ces cirques sont toujours visibles : le cirque de Cilaos, le cirque de Mafate et le cirque de Salazie. Des chemins de randonnée parcourent ces trois cirques qui sont mondialement réputés. Pourtant, l’un d’eux est particulièrement apprécié des marcheurs. En effet, le cirque de Mafate n’est accessible qu’à pieds, ce qui en fait un éden préservé et unique. Le quatrième cirque a été comblé et est maintenant recouvert de forêts tropicales primaires et d’une tamarinaie : la forêt de Bélouve. Les randonneurs peuvent y découvrir des points de vue époustouflants. Ainsi, le Trou de Fer est un ensemble de cascades qui se déversent dans un gouffre de plus de 300 mètres de profondeur !

Sentier de randonnée
Sentier de randonnée : accès au Trou de fer par la forêt

On comprend pourquoi ces sommets réunionnais sont classés depuis 2010 sur la liste des sites naturels du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Tous ces espaces sont parcourus par des sentiers de randonnée, dont des sentiers dits de « Grande Randonnée » répertoriés par l’IGN et entretenus avec soin par l’Office National des Forêts.
De plus, on comprend aussi pourquoi les sentiers réunionnais accueillent chaque année la fameuse « Diagonale des fous », ou Grand Raid, course d’ultra-trail réputée pour être l’une des plus difficiles au monde !

Où randonner à Madagascar ?

Les hautes terres de la Grande île sont un lieu idéal pour la randonnée. Les sommets y sont moins élevés qu’à La Réunion mais les paysages y sont tout aussi grandioses. Les points de vue incroyables, dans cette nature préservée et qui semblent épargnée de toute présence humaine, raviront les aventuriers !
Ainsi, le parc de l’Isalo se situe à une altitude allant de 820 à 1240 mètres. Le relief y est très marqué avec des canyons profonds traversés par des rivières et ponctués de cascades et de piscines naturelles. De plus, quatorze espèces de lémuriens ont été dénombrées dans le parc. On peut aussi y croiser de nombreuses autres espèces animales endémiques, parmi lesquelles le caméléon géant de Madagascar, la grenouille Mantella expectata ou encore le Tchitrec malgache, oiseau reconnaissable à ses couleurs vives et à ses longues plumes de queue blanches.

D’autre part, plus au sud de la Grande Île, le massif d’Andringitra culmine à plus de 2600 mètres. Ce parc national fait partie de la liste des sites naturels du Trapèze des Mascareignes classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec ses montagnes granitiques, le parc est une réserve pour de très nombreuses espèces endémiques de la flore et de la faune malgache.

Madagascar : Très belle randonnée en montagne

Y a-t-il d’autres montagnes dans le Trapèze des Mascareignes ?

L’érosion a adouci le relief de nombreuses îles du Trapèze des Mascareignes. Cependant, chacune d’elles propose de belles randonnées. Ainsi, à Mayotte, l’ascension du mont Choungui, très populaire à Mayotte, offre un point de vue magnifique sur le lagon qui ceinture l’île. D’autre part, l’intérieur des terres de Maurice est à découvrir. Ainsi, à proximité du village de Chamarel dans les montagnes du sud-est de l’île, d’agréables promenades permettent de découvrir la forte humide, la cascade ou encore les « terres de sept couleurs », curiosité géologique unique.

Ile Maurice : Terres de 7 couleurs à Chamarel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *