Mayotte

Mayotte

Une île du Trapèze des Mascareignes dans le canal du Mozambique

Mayotte est, avec La Réunion, une des deux îles françaises du Trapèze des Mascareignes. Elles sont distantes l’une de l’autre de 1400 km à vol d’oiseau. Ainsi, les deux îles permettent à la France, la principale puissance riveraine du Trapèze des Mascareignes de rayonner sur une grande surface maritime dans le canal du Mozambique.

Mayotte : vue aérienne – Données cartographiques : © Planet Observer

Ainsi, Mayotte est située dans le canal du Mozambique, au nord-ouest de Madagascar. L’île fait partie de l’archipel des Comores, lequel se compose de 4 îles : Grande Comore (Ngazidja), Mohéli (Mwali), Anjouan (Nzwani) et Mayotte.

Mayotte, Carte Trapèze des MascareignesCarte IGN Voir la carte en détail

L’archipel des Comores se scinde en deux entités : l’Union des Comores et l’île de Mayotte composée de deux îles occupées (Grande-Terre et Petite-Terre) et de plusieurs dizaines d’îlots non habités. Même si Mayotte continue d’être revendiquée par l’Union des Comores, l’île est devenue le 101e département français en 2011.

Situation Mayotte
Carte de situation de l’île de Mayotte © Trapèze des Mascareignes

Mayotte se compose de deux îles : Grande-Terre d’une superficie de 364 km2, en forme d’hippocampe, et Petite-Terre de quelques 11 km2.

Mayotte, surnommée l’île aux Parfums

L’île aux parfums tire son nom du développement de l’ylang-ylang dans les années 1900. En effet, le soir la « fleur des fleurs » (dite cananga odorata en mahoré) embaument l’île d’un parfum puissant. L’île compte plusieurs centaines d’hectares d’ylang-ylang pour la production d’huile essentielle reconnu pour ses vertus anti-stress.

L’île au Lagon : mille et une façon de se divertir

Lagon de Mayotte – la passe en “S”

Avec ses 374 km² de terres émergées, Mayotte détient un des plus vastes lagons coralliens du Trapèze des mascareignes reconnu pour ses superbes spots de plongée. Le lagon relié à l’océan par une douzaine de passes s’étend sur près de 1 500 km². La plus fameuse des passes est la passe en « S ».

Aussi, Mayotte offre aux voyageurs de magnifiques réserves naturelles, plus de 11 000 ha de forêts, ainsi qu’une double barrière de corail qui héberge une grande diversité d’animaux rares. Enfin, ses plages de sables blonds et la grande diversité de littoraux et de couleurs lui permettent de proposer un vaste choix d’activités de loisirs pour divertir petits et grands.

Gastronomie mahoraise : une palette riche en saveurs pour les amateurs de cuisine tropicale

L’île de Mayotte anime les papilles de tous ses voyageurs. En effet, on y déguste des brochettes de viande, des ailes de poulet (mabawa grillées), le Mataba ou Feliki Mhogo (feuilles de manioc pilées et cuites au lait de coco) ou encore le Romazava (bouillon de viande ou de poisson accompagné de Brèdes Mafana) reconnu comme le plat le plus typique de l’île. Ces plats savoureux servis accompagnés de riz blanc et de piment font partie de la gastronomie du Trapèze des Mascareignes. Et pour celles et ceux qui aiment les plats relevés, n’oubliez pas le fameux « Poutou ». Aussi, le Pilao est un plat traditionnel de Mayotte que l’on choisit soit au boeuf soit au poulet.

D’autres plats confectionnés seulement pour les grandes occasions :

  • Trovi ya nadzi : banane au coco, agrémentées de viande ou de poisson
  • Mtsolola : ragoût de bananes, de fruit à pain et de manioc, au poisson ou à la viande
  • Mhogo wa piki : boulettes de manioc séchées cuites dans du lait de coco
  • Ubu wa ndrimu : soupe de riz citronnée aux fruits de mer.

Parce que ces plats sont souvent très copieux, il existe peu de desserts mahorais. Toutefois, vous pourrez goûter le Toubtoub (boulettes de manioc séchées au coco) ou bien le Fenyenyetsi (galette de riz cuite au lait de coco), sans oublier les fruits de saison que sont les mangues, ananas, papayes (qui peuvent aussi se manger en salade salée lorsqu’elles sont encore vertes), les pommes-cannelle ou encore les goyaves. 

Mayotte : une histoire originale

L’île de Mayotte, a été découverte par des marins venant d’Asie du Sud-Est. Des commerçants arabes sont par la suite venus peupler l’île, d’autres d’Inde, ou encore du Golf Persique.

Elle est devenue une colonie française à partir du 25 août 1841. Quelques années plus tard, l’esclavage est aboli en 1846.

En 1946, l’archipel des Comores obtient le statut de territoire d’Outre Mer.

En 2001, Mayotte obtient le statut de collectivité départementale, puis comme vu précédemment, de département français à partir de 2011.

En 2014, elle finit par accéder au statut de région ultra-périphérique de l’Union Européenne